Le rêve d’Arthur dans Kaamelott

0

D’abord vous devez savoir que des articles sur le rêve d’Arthur dans Kaamelott, il y en a plein. Malgré tout je me dois moi aussi d’en parler pour des raisons toutes simples : Kaamelott d’Alexandre Astier est ma série tv préféré et cette scène m’a énormément marqué.

D’abord un petit contexte qui va bien.

Comme vous le savez tous, Kaamelott est une série humoristique… et grave drôle en plus (parce que ce n’est clairement pas le cas de tous) mais d’être drôle, ça raconte quelque chose. On ne s’en rend pas compte au début parce qu’on a l’impression que ça ne va nulle part et que c’est juste une suite de sketch et c’est aux files des livres/tomes que l’histoire évolue et nous avec elle. Jusqu’à prendre un ton (sur certain chapitres) sérieux voir dramatique à partir du livre 5. C’est donc au dernier chapitre du dernier livre que ce rêve, Le rêve d’Arthur survient.

J’ai pas pu trouver juste le rêve donc je vous mets l’épisode entier et vous n’aurais qu’à aller à 25:38 min.

Déjà ça commence hyper parce que c’est à Perceval qu’il raconte l’histoire, L’élu des dieux. Ensuite…
« Alors là dans le rêve je lui mets une tartouille mais la bonne tartine avec les cheveux qui partent de travers et tous et puis il se retourne et là c’est lui qui m’en met une. J’ai l’impression que le ciel me tombe sur la tête ».
Très très lourd et j’étais déjà PT avec ça. Puis délire assez fortement profond après la vanne de la gifle pour finir par
« Vous m’avez bien cassé les couilles ». PT (partie 2). (il y a aussi une vanne de Perceval mais je le trouve rarement drôle perso).

Mon avis perso

“Tous les suicidés sont le Christ, toutes les baignoires sont le Graal. On est d’accord qu’on est toujours dans le rêve d’Arthur là hein ?!”

Donc en suivant ce raisonnement, je pense qu’il serait plus logique et moins présomptueux de commence par :

Selon Arthur ou son subconscient…, ce n’est pas le sang de jésus mais son action de se laisser mourir qui à créer le principe du Graal qui ensuite c’est développé en légende et qui du coup à permit la création de Kaamelott. Toujours en suivant ce raisonnement on peut comprendre ce qui a poussé Arthur à toujours vouloir mourir même après sa première tentative ratée.
« C’est pour ça que les dieux m’on choisit » et cet acte sauvera les plus faibles, c’est le rôle d’un roi (selon les dires de César) » c’était peut-être son raisonnement jusqu’à ce qu’il retourne à Rome du moins (parce que je pense que dans le film à venir sa mentalité aura changé)

J’aimerais juste rajouter que cette définition brute que donne le veille homme du suicide dans la baignoire m’a fait voir cet acte d’une autre manière.
[Qu’est-ce qui quelqu’un qui se tue pour blâmer les autres blablaba…]
Mon ressenti sur ce sujet varie souvent entre « ce n’est qu’un acte de lâche et d’hypocrite » et « il doit certainement il y avoir au moins 13 raisons (why lol) ».
Ou peut-être que je n’ai carrément rien compris 😅.

Dis-moi ce que toi tu penses de cette scène ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

entrez votre commentaire svp
entrez votre nom svp